•  

     

      Clic....

     

    Ce n'est pas une maison bleue, ce n'est pas San Francisco...

    C'est tout simplement chez Lolo et Brigitte à St Rome de Tarn

    Une ambiance chaleureuse faite de simplicité et d'amitié...

    Une grande rencontre de ce mois de mai...

    Merci

     

     

     

    C'est une maison bleue, adossée à la colline

    On y vient à pied, on ne frappe pas,

    ceux qui vivent là ont jeté la clé...

    On se retrouve ensemble, après des années de route

    Et l'on vient s'asseoir autour du repas

    tout le monde est là, à cinq heures du soir...

     

                                                                                                                                                                                

     

    Chez Lolo et Brigitte....Chez Lolo et Brigitte....Chez Lolo et Brigitte....

     

     

     

     Nageant dans le brouillard, enlacés, roulant dans l'herbe,

     

    On écoutera Tom à la guitare

    Phil à la Kena, jusqu'à la nuit noir...

    Un autre arrivera, pour nous dire des nouvelles

    D'un qui reviendra dans un an ou deux

    Puisqu'il est heureux, on s'endormira...

     

     

    C'est une maison bleue, accrochée à ma mémoire,

    On y vient à pied, on ne frappe pas

    ceux qui vivent là, ont jeté la clef

    Peuplée de cheveux longs

    De grands lits et de musique,

    peuplée de lumière et peuplée de fous

    Elle sera dernière à rester debout...

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Un trop jeune pigeon sorti du nid...

     

    Une des Histoires d'un amoureux de la nature...

     

    Au milieu du poulailler, il risquait fort d'y laisser quelques plumes....

    Alors, on l'a recueilli à l'appartement, pour le nourrir... Mais quelle galère !

    Les pigeonneaux sont habitués à boire une sorte de "lait" dans la gorge des parents.

    Il n'a pas encore le réflexe de picorer...

    Grain par grain de blé, on le nourrit par force... Pas facile et stressant pour lui...

     

    Alors un ami, expert en la matière s'est proposé de nous aider...

    Il met le blé dans sa bouche... et prend l'oiseau...

    Celui ci, par instinct, passe sont bec entre les lèvres et avale les graines.

    En cinq minutes, le voilà rassasié.

    Pour le faire boire la même opération est faite.

     

    "J'ai bien souri de  les voir accrochés tous les deux par la béquée"

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  •  

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Maintenant presque tout ceux que j'ai aimés et que je ne comprenais pas du temps de ma jeunesse sont morts, même Jessi ;

    mais je cherche encore à les connaître.

     

    Bien sûr aujourd'hui, je suis vieux et je ne vaux plus grand chose comme pêcheur.

    Le plus souvent je pêche seul dans les grandes rivières, même si quelques amis pensent que ce n'est guère raisonnable.

     

    Mais lorsque je suis seul dans le demi jour du canyon, toute existence semble s'estomper et ne faire qu'un avec mon être, mon âme, mes souvenirs

    et avec la "Big Blackfoot River" et un rythme à quatre temps et l'espoir qu'un poisson se montre.

     

    A la longue tous les souvenirs se fondent en un seul, comme cette rivière qui coule au cœur de ma vie.

     

    La rivière a creusé son lit à l'époque du grand déluge, et court sur ces rochers depuis l'origine des temps.

    Certains d'entre eux portent la trace de gouttes de pluie immémoriales.

    Sous les rochers gisent les paroles,

    et certaines de ces paroles sont les leurs.

     

    Je suis hanté par les eaux...

     

     (L'esprit LOLO)

    A Mon Ami Lolo

    QUELQUE PART EN AVEYRON....

    A Mon Ami Lolo

     

    A Mon Ami Lolo

    "Pour info, ma "Big Blackfoot River" est tout simplement La Sorgues du côté de Fondamente...

    Bizzs LOLO"

     

     

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  •  

    LA GANTERIE DES CAUSSES - MILLAU

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "la ganterie des causses"

     

     

    Millau bénéficiait d'une matière première essentielle :

    Les peaux des millions d'agneaux des brebis élevées pour leur lait sur le plateau du Larzac,

    à proximité des grottes de Roquefort.

     

     

     

    Carte de coloris, début du XXè siècle

     

    Berceau mondial du gant, la ville de Millau a vu naître la Maison Causse en 1892

     

    Aujourd'hui la dernière manufacture de gants de peau en activité  à Millau,

    la Maison Causse fournit les plus grands noms de la mode comme

    Hermès, Chanel ou Louis Vuitton et gante de nombreuses clébrités telles que

    Karl Lagerfeld, Madonna et Kylie Minogue.

    Certaines paires, très sophistiquées, peuvent atteindre 3 000 euros.

     

    Causse Gantier a obtenu en 2006 le label

    "Entreprise du patrimoine vivant"

    décerné par l'Etat français aux entreprises détentrices d'un savoir-faire rare et ancestral.

     

     

     

    A Millau, haut lieu historique de fabrication de la peau et du gant,

    les mégissiers connaissent depuis des siècles les secrets d'une matière façonnée pour que le gant "fasse peau" sur la main.

    Agneau, pécari, cerf, python, autruche...

     

     

     

     

    Le Savoir Faire Français....

     

     

    Le Savoir Faire Français....

     

     

      

    Dans les mains des artisans,

    il faudra pour certains modèles plus de cent opérations pour que, petit à petit, la peau se transforme :

    mettre en passe, mettre à l'humide, tirer, dépecer, étavillonner, couper ;

     

     

     

     

     

    Et puis coudre sur les machines sellier, brosser ou piqué anglais ou bien à la main ;

    et aussi contrôler, dresser, appairer...

     

    Certains outils modestes mais précieux, datant de la création en 1892 sont toujours utilisés pour la confection d'une paire de gants :

    pour le coupeur, ciseau, règle en buis ou "pied de Charlemagne, couteau "à déborder" sans tranchant.

     Résultat de recherche d'images pour "la ganterie des causses"

     

    Pour la couturière, les machines à coudre et les fuseaux  qu'on utilisait déjà au début du siècle.

     

    Au fil du temps et des évolutions technologiques, de nouveaux outils ont été développés.

    Cependant, le gant reste entièrement fait à la main :

    la mécanisation a fait son apparition depuis bien longtemps, tandis qu'aucune automatisation n'est envisageable.

     

    C'est toujours le geste de l'homme qui dirige et assure le "bel ouvrage".

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique