•  

     

    Promulgation de la loi sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

     

     

    Au cours du XIX e siècle on assiste à une certaine renaissance du catholicisme français

    avec la multiplication des congrégations religieuses.

    En 1876 en France, les enseignants religieux étaient plus nombreux que les laïques

    et il y avait plus d'élèves dans l'enseignement religieux que dans l'enseignement public.

     

    Or sous la IIIème République, les relations entre l'Eglise et l'Etat se dégradent.

    L'église se montre hostile à la république et les républicains

    comme Gambetta et Ferry opposent la laïcité au cléricalisme.

     

    Cette volonté de laïcisation de l'Etat se traduit par les lois Ferry sur l'école.

     

     

    Le Rire : journal humoristique ; Charles Léandre [caricaturiste] ; F. Juven (Paris) ; 20 mai 1905 - Source BnF.

     

     

     

    Préparée à partir de 1903, la loi de 1905, dont les initiateurs sont Jean Jaurès et Aristide Briand

    est votée par la Chambre des députés le 3 juillet 1905.

    Le Sénat finit par adopter la loi le 6 décembre 1905.

     

    Le clergé français s'inquiète évidemment des conséquences.

    Pie X décide de la dénoncer comme une injure.

    Malgré les résistances, elle entre en vigueur le 1er janvier 1906.

     

     

    SOURCE : Retronews

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    La Séquestrée de Poitiers....

    La Séquestré de Poitiers

     

    Blanche Monnier a vécu recluse dans une chambre pendant 24 ans

    dans un grabat au milieu d'excréments et de débris de nourriture,

    d'abord semble t-il de sa propre volonté, puis séquestrée par sa mère, qui l'obligeait à vivre nue

    parmi les immondices dans une chambre jamais nettoyée, dont les fenêtres étaient condamnées.

    Elle fut libérée par la police grâce à la dénonciation du procureur général

    d'un militaire qui fréquentait la bonne de la famille,

    le commissaire de police découvrant la fille de la maison entièrement nue,

    la tête cachée sous une couverture,

    ne pesant plus que 25 kg.

     

     

     

    La Séquestrée de Poitiers....

     

     

     

     

     

    Le scandale de l'affaire, c'est que le frère de Blanche, Marcel, vivait dans la maison et n'a rient dit.

    Deux bonnes aussi étaient dans le secret, puisqu'elles nourrissaient Blanche.

    Tous seront acquittés au procès, la notion de "non assistance à personne en danger"

    n'existant pas encore dans le droit de l'époque.

    La mère, quant à elle, est morte quelques jours après son arrestation.

    On ne saura jamais vraiment pourquoi elle avait séquestré sa fille.

     

    Blanche Monnier fut placée dans un hôpital où elle a fini ses jours sans recouvrer la raison.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     1971 - LES POPPYS

    NON, NON RIEN N'A CHANGE...

     

    46 ANS APRES, TOUJOURS D'ACTUALITE....

     

     

    C'est l'histoire d'une trêve, que j'avais demandée

    C'est l'histoire d'un soleil que j'avais espéré

    C'est l'histoire d'un amour que je croyais vivant

    C'est l'histoire d'une beau jour que moi petit enfant

    Je voulais très heureux pour toute la planète,

    Je voulais, j'espérais que la paix règne en maître

    En ce soir de Noël mais tout a continué, mais tout a continué, mais tout a continué...

     

    Non, Non rien n'a changé, tout, tout a continué

    Non, Non rien n'a changé, tout, tout a continué

    hey hey hey... hey hey hey....

     

    Et pourtant bien des gens ont chanté avec nous

    Et pourtant bien des gens se sont mis à genoux

    Pour prier, oui pour prier

    Pour prier, oui pour prier

    Mais j'ai vu tous les jours à la télévision,

    Même le soir de noël des fusils, des canons,

    J'ai pleuré, oui j'ai pleuré

    J'ai pleuré, qui pourra m'expliquer que

    Non, Non rien n'a changé, tout, tout a continué,

    Non, Non rien n'a changé, tout, tout a continué,

    Hey hey hey.... hey hey hey...

     

    Moi je pense à l'enfant entouré de soldats

    Moi je pense à l'enfant qui demande pourquoi

    tout le temps, oui tout le temps

    Tout le temps, oui tout le temps...

     

    Moi je pense à tout ça mais je ne devrais pas,

    Toutes ces choses là, ne me regardent pas,

    Et pourtant, oui et pourtant,

    Et pourtant, je chante, je chante....

     

     

    Non, non rien n'a changé, tout, tout a continué,

    Non, non rien n'a changé, tout, tout a continué,

    Hey, hey, hey.... hey, hey, hey...

     

    C'est l'histoire d'une trêve, que j'avais demandée,

    C'est l'histoire d'un soleil que j'avais espéré,

    C'est l'histoire d'un amour que je croyais vivant,

    C'est l'histoire d'une beau jour que moi petit enfant

    Je voulais très heureux pour toute la planète

    Je voulais, j'espérais que la paix règne en maître,

    En ce soir de noël, mais tout a continué,

    mais tout a continué, mais tout a continué...

     

    Non, non rien n'a changé, tout, tout a continué

    Non, non rien n'a changé, tout, tout a continué

    hey, hey, hey.... hey, hey, hey....

     

      

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique