•  

     

     

    Bienvenue dans mon petit monde...

     

    ARRIVE UN JOUR OU TOUT S'ECLAIRCIT ET DEVIENT LEGER.... 

     

    BIENVENUE DANS MON PETIT MONDE

     

     

     

     

     

     

       Pour me suivre régulièrement, un clic suffit (gratuit !)

     

    Pin It

    23 commentaires
  •  
     
    Je suis comme une histoire et qui n'en finira pas
    J'archive le paradis perdu, est-ce-que ça continuera ?
    Mais qui nous a fait croire que l'on n' y arriverait pas?
    Je n'donnerais pas cher de ma peau, je n'donnerais pas cher de moi
    Est-ce-que tu te souviendras?
    Est-ce-que tu voudras?
    Comme hier à te laisser faire sous la lune et les chevaux
    Je serai tout la haut
     
    À la vie, à y croire
    À nos célébrations
    Sauver sa peau, sauver son nom
    À ne garder que le beau
    Je suis la fille, je suis le garçon
    C'est nos célébrations
     
    OH OH OH OH
     
    J'étais parti avant, tout seul mais perdant
    Le monde entier contre moi à ne rêver que de toi
    Alors, j'ai décidé de ne voir que le bien
    Il y aura certainement quelqu'un pour m'écouter quelque part
    Mais ils n'y arriveront pas
    À nous dégrader
    Moi je t'aimerai encore, encore et jusqu'à ma mort
    Je serai ton chaos,
    OH OH OH OH
     
    OH OH OH OH OH OH
     
    A la vie, à y croire
    A nos célébrations
    Sauver sa peau, sauver ce monde,
    A ne garder que le beau
    Je suis la fille, je suis le garçon,
    C'est nos célébrations
     
    OH OH OH OH OH OH
     
    A la vie, à y croire,
    A nos célébrations,
    Sauver sa peau, sauver ce monde
    A ne garder que le beau
    Je suis la fille, je suis le garçon,
    C'est nos célébrations
     
    OH OH OH OH OH OH
     

     
     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Pour illustrer l'article sur les cigales

    quelques photos prises en Aveyron

    par mon ami Laurent....

    Patience, patience...

      

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    L'Incroyable vie des cigales....

     

     

     

    Seuls les mâles chantent. Leur chant a pour but d'attirer les femelles.

    Le chant des cigales n'est pas produit par le frottement des ailes

    mais provoqué par la déformation d'une membrane à très grande vitesse (cymbales). 

    Chez la cigale mâle, ce sont les puissants muscles situés à l'intérieur de l'abdomen qui déforment la membrane en tirant dessus.

    En dessous d'environ 22° ou 24 ° les cigales s'arrêtent de chanter.

     

    Pendant 2 à 5 années, c'est une vie dans la nuit totale qui attend les larves ;

    elles se nourrissent en piquant les racines qu'elles rencontrent dans le sol.

    La sève abondante des racines va fournir des repas copieux et permettre sa croissance entrecoupée de nombreuses mues.

    La dernière mue se déroulera en dehors du sol.

    Pour s'y préparer la cigale creuse une galerie verticale quelle n'ouvrira que le jour J.

    A sa sortie, elle se dirige vers une tige ou un arbre.

    Arrivée en hauteur , elle s'immobilise en attendant que démarre le moment le plus important et dangereux de sa vie, sa dernière mue.

     

     

    Très craintif, l'animal s'envole rapidement lorsqu'on tente de s'en approcher

    et ses couleurs rendent ensuite difficile sa recherche d'autant plus que doté d'une bonne vue, il s'arrête de chanter.

     

    Peu de temps après l'accouplement, la femelle pond.

    Elle peut cacher plusieurs centaines d'œufs déposés par petits groupes empilés dans des loges parallèles.

    Après la ponte, la cigale arrive à la fin de sa vie.

    Les œufs resteront en moyenne un mois à l'abri avant que le cycle recommence.

     

    A la fin de l'été, toutes les cigales qu'on a entendu chanter seront mortes.

    Chouettes, martinets, guêpiers, fourmis, guêpes sont les grands amateurs de ces insectes.

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Brigitte Bardot,

    une gitane blonde, libre et radicale,

    une fille comme il n'en existait pas avant

    qui avait l'air et aussi la chanson...

     

    (Article inspiré de l'émission "Le Mystère Bardot" du 27/01/2017 sur France Télévision)

     

    B.B Côté pile et côté face....

     

     

     

    Son enfance... pour mieux comprendre sa vie.

     

    Brigitte Bardot est née le 28 septembre 1934 à Paris.

     

    Comment croire que la jeune fille était la mal aimée de sa mère ?

    Vilain petit canard sur toute la ligne....

     

     

     

    B.B Côté pile et côté face....

     

     

     Sa famille appartient à la grande bourgeoisie catholique et conservatrice.

    Sa mère, qui voulait un garçon,  est capricieuse et idolatrée par son mari.

    Nurse, cuisinière et gouvernante en tout genre s'occupent de l'éducation des enfants.

    Une éducation austère et stricte.

     

    B.B Côté pile et côté face....

     

     A quatre ans à la naissance de sa sœur, la petite fille ne se sent plus aimée.

    Elle adore ses grands parents qui protègent, face à des parents  qui sont avares de tendresse.

    Le père a la main lourde

    et la mère  exerce une cruauté mentale raffinée et destructive sur la petite fille riche et mal aimée.

    Rejetée par sa mère elle déploie toute sa séduction pour la conquérir.

    Suite à une bêtise de gosse, les parents exigent le vouvoiement et traitent les petites filles comme des étrangères .

    Brigitte dira :

    "A partir de ce jour, j'ai ressenti pour la première fois l'impression de solitude, d'abandon, de désespoir,

    l'envie de mourir aussi, sentiments qui m'ont suivie tout au long de ma vie".

    La petite fille est mal dans sa peau et derrière ses verres épais, elle est quasiment aveugle de l'œil gauche.

     

    B.B Côté pile et côté face....

     

    Convaincue de sa laideur, elle brise les miroirs qui l'entourent.

    Pourquoi suis je le seul laidron de cette famille si belle ? Pourquoi suis je née ?

     Elle ne peut attendre de consolation de ses parents qui se déchirent , vivent une forme de schizophrénie :

     "Je ne supporte ni les cris, ni les scènes, ni les disputes".

     

    A sept ans elle devient un prodige en danse classique.

    Déjà à cette époque, elle aime se faire remarquer, pour séduire une mère que ne la regardait pas assez.

    Elle voulait devenir danseuse étoile.

     

    B.B Côté pile et côté face....

     

    B.B Côté pile et côté face....

     

     Education très bourgeoise, sévère, entourée de gouvernantes, elle est très tenue jusqu'à l'age de 15 ans.

     A 16 ans elle arrête sa carrière de danseuse

     

     

     

     

     

     

     

     

     LA PROVOQUE...

    Le Vilain Petit Canard prend sa Revanche....

     

     

     

    En Brigitte sommeillait BB.

    Elle était admirative de Marilyn Monroe

     

     Vadim créa Bardot

     

    Elle rencontre Vadim à l'age de 14 ans.

    Ses parents s'opposent à cette idylle  : Première tentative de suicide. Elle a 15 ANS

     Elle tourne en 1952 au côté de Bourvil le film "Le trou Normand".

    Une vraie catastrophe ! Elle oublie son texte  et apprend pendant le tournage qu'elle est enceinte...

    Elle avorte sans en prévenir Vadim.

     

    On la découvre en 1956 dans le film "et dieu créa la femme" Réalisé par son mari Roger Vadim.

    Pendant le tournage elle tombe amoureuse de Jean Louis Trintignant qu'elle trouve fascinant.

     

     

    A 19 ans, deuxième avortement ; elle frôle la mort.

    Elle dira plus tard !

     "j'ai gardé de ces expériences malheureuses,

    une peur panique de la maternité que j'ai toujours refusée et considérée comme une punition du ciel".

     

     

     

    De Vadim à Trintignant , de Becaud (pour lequel elle fait sa deuxième tentative de suicide) à Raf  Vallone...

    Tout ce petit monde n'a jamais comblé son manque d'amour et ses carences affectives.

     

    Elle achète la Madrague en 1968 et y rencontre Sacha Distel (Neveu  de Ray Ventura )

     et vit avec lui une aventure sans lendemain.

     

    B.B Côté pile et côté face....

     

     Sur le tournage de "Babette s'en va en guerre"

    elle rencontre Jacques Charlier et tombe une nouvelle fois amoureuse  ; cette fois, ses parents approuvent son idylle.

    Très rapidement BB constate qu'elle est enceinte.

    elle se marie mais  la mésentente et la violence s'installent dans le couple.

    Elle tente pour la troisième fois de se suicider.

    Elle dira à propos de la naissance de son fils :

    " Ca a été affreux cette naissance de Nicolas !"

     

     

                B.B Côté pile et côté face....                                                                                                         B.B Côté pile et côté face....

     

    Cernée par la presse mondiale, elle vit cloitrée dans son appartement parisien ;

    Charrier est dépressif et hospitalisé, Nicolas vit sur le palier voisin avec sa nounou.

    "Je cherchais une mère, je ne pouvais pas être mère !"

    Etre une mauvaise mère c'est mal, le dire c'est pire.

     

     

      

     

    Quatre mois après la naissance de son fils,

    elle rencontre Sami Frey sur le tournage du film "La Vérité".

    Elle divorce de Charrier qui part seul avec Nicolas.

     

    A 26 ans, Brigitte Bardot tente pour la 4eme fois en dix ans de se suicider.

     

    Trop libre, trop scandaleuse, trop rétive aux bonnes mœurs de l'époque,

    elle n'est pas vraiment aimée des français.

    La presse la traine dans la boue :

    "j'étais le démon sur terre".

     

    Puis d'aventures en aventures elle quitte Sami Frey pour Gunther Sax

    Elle se marie pour la 3 eme fois...

    Mais après un mois elle déchante :

     ils ne vivront jamais ensemble.

    La rumeur court... "Il l'aurait épousée suite à un pari".

     

     

     

     

    En 1968, c'est la rencontre avec Gainsbourg et un nouveau coup de foudre.

     

    B.B Côté pile et côté face....

     

    Il lui écrit la chanson "Bonny and Clyde"  puis la chanson "Je t'aime moi non plus"...

    Mais toujours mariée à Gunther, le mari la menace d'un procès.

    Elle est contrainte de quitter Gainsbourg... et sa chanson.

     

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

     

    Le clap de fin aura lieu en 1973.

    Elle veut s'occuper de la défense animale et on ne la revoit plus sur les plateaux.

    "J'ai donné ma jeunesse et ma beauté aux hommes,

    je donne ma sagesse, mon expérience et le meilleur de moi même aux animaux".

     

     

     

     

     

     

      

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Le Plus Beau Cadeau qu'il m'ait fait

    Un récit bouleversant sur l'après-vie

    Carole Vaquette Touré

     

    Tout a basculé quand il est mort...

    NON ! Je n'ai pas envie de résumer mon histoire comme ça !

    C'est simple : j'ai compris la vie quand il est mort.

    La claque en pleine tête, la chute du 15ems étage,

    du haut de mes 26 ans, du haut de ses 28, il est tombé sans jamais se relever.

    Tout ça pour un semi marathon en plus !

    Le bruit assourdissant que le bonheur fait quand il s'en va m'a fait recouvrer la vue...

    Le colère, l'envie de clamser, l'introspection, et ensuite l'incroyable, l'impensable :

    les conversations avec lui !

    Meilleur que le psy et que les médocs, Aurélien revenait régulièrement me parler après son décès !

    Doucement, j'ai compris que malgré les coups, elle vaut le coup... la vie.

     

    Tout sera dit avec mes mots, comme si je vous parlais en face à face.

    Pas de grands mots techniques, poétiques, ni littéraires, peut-être quelques gros mots par contre.

    Ce texte sera authentique, et fidèle en cela, à ce que je suis.

    Je préfère vous prévenir, car les livres sur la Mort, c'est souvent triste,

    avec de jolis mots, et non comme ici plein d'humour noir ou d'ironie.

     

    Carole Vaquette Touré

     

    Agée de 32 ans et originaire de Picardie,

    Carole était professeure des écoles jusqu'à ce qu'un burn-out la pousse à choisir une autre voie.

    Désireuse d'aider les autres à activer la "pépite d'or qui est en eux",

    elle est aujourd'hui coach certifiée à l'Institut de Coaching International de Genève,

    et partage sa vie entre la France et le Portugal.

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  Avec un peu de retard,

    les photos de mon petit chien qui a d'ailleurs déjà beaucoup grandi....

     

     Rouky du Domaine des Sept Planètes....

    Né le 9 Février 2020

    Je suis arrivé à la maison fin mai, un peu avant le dé confinement....

     Setter Irlandais

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

    Un film de Martin Provost (2020)

     

    La Bonne Epouse

    * (1 petite étoile)

     

     

     

    L'histoire :

    Tenir son foyer et se plier au devoir conjugal sans moufter :

    c'est ce qu'enseigne avec ardeur Paulette Van Der Beck dans son école ménagère.

    Ses certitudes vacillent quand elle se trouve veuve et ruinée.

    Est ce le retour de son premier amour ou le vent de liberté de mai 68 ?

    Et si la bonne épouse devenait une femme libre ?

     

     

     

     Mon avis

     

    Pour mon dé confinement cinématographique, c'est plutôt raté !

    Les rôles de la famille Van der Beck sont vraiment trop caricaturés, à la limite du "bébète".....

    Je m'attendais à un autre scénario pour un thème aussi intéressant que celui du virage de mai 68 à travers une école ménagère...

    Les filles jouent bien surtout Marie Zabukovecce  qui rattrape, à mon gout, un peu le film....

    C'est elle qui me fait accorder une étoile, mais ça sera une toute petite....

     

     

     

     

     

    Casting

     

    Juliette Binoche : Paulette Van der Beck

    Yolande Moreau : Gilberte Van der Beck

    Noémie Lvovsky : Marie Thérèse

    Edouard Baer : André Grunvald

    François Berléand : Robert Van der Beck

    Marie Zabukovec : Annie Fuchs

    Anamaria Vartolomei : Albane Des deux Ponts

    Lily Taieb : Yvette Ziegler

    Pauline Briand : Corinne Schwartz

     

    La Bonne Epouse

    Yolande Moreau

    (un rôle grotesque je trouve)

    La Bonne Epouse

     

     

     

     

     

     

     

    Marie Zabukovec dans le rôle d'Annie Fuchs (à gauche)

     et Lily Taieb (à droite)

     sauvent un tant soit peu le film....

     

     

     

     

    La Bonne EpouseLa Bonne Epouse

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

    Guy Bedos, humoriste et comédien

    est mort à l'âge de 85 ans

     

     

     

    Tout son parcours d'artiste engagé, d'éternel révolté,

    puise ses racines dans son enfance algéroise entre un beau père raciste et antisémite et une mère pétainiste :

     

    "Le premier gouvernement que j'ai eu à subir, c'est ma mère et mon beau-père. Ma constance dans la rébellion vient de là."

     

    Il avait fait ses adieux à la scène le 23 décembre 2013 à l'Olympia.

     

     

     

     

    "Une dernière nuit près de toi. Des bougies, un peu de whisky, ta main si fine et féminine qui sert la mienne jusqu'au p'tit jour du dernier jour.

    Ton regard enfantin qui désarme un peu plus le gamin que j'redeviens.

    Au-dessus de ton lit, un bordel de photos, de Jean-Loup Dabadie à Gisèle Halimi, de Desproges à Camus en passant par Guitry.

    Ca ne votait pas pareil, ça ne priait pas les mêmes fantômes, mais vous marchiez groupés dans le sens de l'humour et de l'amour.

     

    Au bout de tes jambes qui ne marchent plus, tes chats - sereins, comme des gardiens.

    Sur la table de nuit, un fond de verre de Coca, ultime lien entre ce monde et toi,

    quelques gorgées de force qui te permettent, du fin fond de ta faiblesse, de nous lancer des gestes d'une élégance et d'une tendresse insolentes.

    Fâché de ne plus pouvoir parler,

    tu envoies des baisers muets à ta femme adorée, à ta fille bien aimée, à la fenêtre sur l'Ile Saint Louis, au soleil que tu fuis.

    Des gestes silencieux qui font un boucan merveilleux dans nos yeux malheureux.

    Tu auras mélangé les vacheries et l'amour jusqu'au baisser de rideau. Les "foutez l'camp" et les "je t'aime". Caresses et gifles jusqu'au bout.

    Incorrigible Cabotin, tu avais bien prévu ton coup :

    dans ton dernier morceau d'mémoire, tu avais mis des "vous êtes beaux, je suis heureux, j'ai de la chance.

    C'est ta mère, là, devant moi ? C'est ma femme ? Oh tant mieux !".

     

    On va t'emmener, maintenant, dans ton costume de scène.

    Celui des  sketches et des revues de presse, des télés et des radios,

    celui qui arpenta la France, en long en large et en travers de la gorge de certains maires.

    J'ai dénoué ta cravate noire.

    On va t'emmener où tu voulais, c'est toi qui dicte le programme, c'est toi qui  conduit sans permis.

    D'abord à l'église Saint Germain, tu n'étais pas très pote avec les religions, mais les églises, ça t'emballait.

    Tu disais "faudrait qu'on puisse les louer pour des spectacles de music-hall, des projections de films, des concerts de poésies".

    Il y aura des athées, plein d'arabes et plein de juifs. Ca aurait consterné ta mère, tu aurais bien aimé que ta mère soit fâchée.

    Puis on t'envoie en Corse, dans  ce village qui te rendait un peu ta Méditerranée d'Alger.

    On va chanter avec Izia et les Tao, du Higelin, du Trenet, du Dabadie et Nougaro. On va t'faire des violons, du mélodrame a capella :

    faut pas mégoter son chagrin, à la sortie d'un comédien.

    Faut se lâcher les bravos et occuper chaque strapontin. C'est leur magot, c'est ton butin.

    D'autant que je sens que tu n'es pas loin... Tu n'es pas mort :

    tu dors enfin.

     

    Nicolas BEDOS"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires